Jeudi je dirais...

Chaque jeudi à 8h20 dans la quotidienne Demain n'arrive jamais présentée par Naren

Les chroniques de Francis Basset, de trois à quatre minutes, se présentent comme une philosophie de l'air du temps, une réflexion sur les petits chaos de la vie, un regard tour à tour tendre et caustique sur les aventures humaines du quotidien. Dérogeant au matérialisme et à l'utilitaire, elles "sonnent" comme des "poussées " d'introspection, teintées le plus souvent d'humour. Ce sont des considérations sur les êtres et les choses sur le ton d' une certaine "dérision positive " qui pourrait ressembler à un détachement. Un détachement de plain pied dans la vie.

PODCAST

l'Amour Recomposé (Jeudi 26 Novembre 2020)

Tout grand amour est un amour recomposé. Il n'existe pas d'amour passion vierge de tout passé, de toute expérience. Il s'est construit d'autres amours, de joies ou de déboires, de chutes dont on s'est relevé. Il en va de même pour la spiritualité.  Il n'y a pas de spiritualité spontanée. Elle s'inspire forcément de vies passées ou antérieures, ou présentes ou projetées.

En Attendant Que Rien Ne Se Passe (Jeudi 19 Novembre 2020)

Dans des moments de nostalgie on veut revivre des moments heureux avec des lieux, des gens. Mais c' est comme vouloir changer un pan de papier peint souillé.  On va chercher le rouleau neuf dans le placard mais ce n'est plus raccord. On ne bricole pas le passé. Il faut continuer sans lui. On ne retourne pas à  l'école.

Merci de votre compréhension (Jeudi 12 Novembre 2020)

Dans cette société nouvelle,  il faut toujours tout comprendre: les retards des trains, les nouvelles taxes, les " incivilités " diverses pouvant entraîner la mort avec intention de la donner... En revanche nos élites s'exemptent de comprendre les gens qui commencent à s' élever logiquement contre les injustices. Certains vont même, comble de la révolte et de la résistance, jusqu'à s'élever spirituellement.

Tout Confiné de Soi (Jeudi 5 Novembre 2020)

Nous sommes tous plus ou moins confinés avec nous mêmes,  sans être spécialement artistes ou anachorètes. Et ce nouveau confinement c est comme si on nous mettait une glace sous le nez pour bien nous révéler notre réalité,  avec nos travers et nos désenchantements. Alors  surtout ne pas se dire que la spiritualité peut être un refuge. Elle est " aussi" ces épreuves qui nous arrivent.

Santé physique, santé mentale (15 octobre 2020)

Les dirigeants s'occupent beaucoup de notre santé physiologique. Covid, tabac, accidents de la route, diabète avec le trop sucré, cardio vasculaire avec le trop salé. .. En revanche notre santé mentale leur importe peu. Du moment qu'on vote "bien". Quant à  l'élévation de notre esprit alors là ils en sont complètement détachés. Mais ce n'est pas le bon "détachement " de s'en détacher...

Spiritualité,  marraine de guerre (8 octobre 2020)

Au front, pendant la grande guerre, les jeunes soldats démunis de tout et surtout d'affect, trouvaient un réconfort avec leurs marraines de guerre. Ces jeunes femmes qui correspondaient avec eux comme des mères,  des fiancées ou des grandes sœurs. La spiritualité est cette marraine de guerre à laquelle chacun peut accéder par lui- même pour s'élever au-dessus des êtres et des choses.

Si une bonne fée... (1er octobre 2020)

Si une bonne fée me donnait l'occasion de revenir sur les écueils de mon passé et de les transformer en heureux épisodes je ne changerai rien de peur de perdre le chemin qui m'a mené à Elle. Qui plus est, je reviendrai sur toutes mes embûches pour les recycler en "terreau" d'élévation.

Beauté et sortie hors du corps (24 septembre 2020)

Elle est belle , intérieur/ extérieur mais elle en doute. Et on peut observer que celle qui est dans les sommets ne le sait pas et regarde avec envie celles qui s'échinent en bas à gravir quelques marches. Et c''est comme si elle sortait de son  corps, sachant sa beauté périssable. Attitude on ne peut plus spirituelle...

Larguer les étages et grimper (17 septembre 2020)

Rechercher l'absolu ici-bas c'est s'empêcher de grimper. Comme une fusée, il faut larguer les étages de ses expériences bonnes ou mauvaises, un à un, pour se réaliser enfin, devenir soi- même avant de mourir. Même si, tout en haut, Dieu nous fait le coup de ne pas exister.

Elle viendra vers moi Sagesse (10 septembre 2020)

En saturation de toutes les violences et les mesquineries du monde, un homme aspire à une femme belle et calme venir vers lui. Et il se retrouve comme au commencement du monde, isolé de toute modernité délétère. Cette femme, qui s'appelait Amourène, amour- haine dans les temps projetés s' appelle désormais Sagesse.

PODCAST 2019 / 2020