Un vendredi sur 2 à 10h, rediffusion à 15h, 19h et 23h - En alternance avec l'évangile de Sri Sarada Devi

Pour ceux qui sont intéressés par Ramakrishna et le mouvement Vedanta en général, c'est le livre des livres. Si vous êtes coincés sur une île déserte, ce livre est à prendre avec vous! C'est un chef-d'œuvre de la spiritualité, un livre qui va vous accompagner le reste de votre vie. Conversations entre Sri Ramakrishna et ses disciples et fidèles, c'est une source directe du message spirituel et des enseignements du Maître.

Lecture en cours

Entretien 54

avec Narendranath, Mars Avril 1887

Entretien 53

A Cossipore  le 22 avril 1886

Ce long entretien est le dernier du livre II, et quant à la date, le dernier de tout le Kathamrita. Il présente Narendra (qui n’a pas encore atteint le but) Dans une phase Intense de renoncement, tous les chants étant d’inspiration Vedantique. L’entretien s’achève sur un geste symbolique de Sri Ramakrishna vis-à-vis de M, que l’on peut comprendre comme une sorte d’investiture spirituelle, pour sa future mission de chroniqueur.

Entretien 52

A Cossipore  le 16 avril 1886

Cet entretien assez court et le premier publié dans le Katamritha sur la période de Cossipore. En effet, l’entretien 22 (antérieur d’un mois quant à la date) est paru dans la traduction de M, mais en bengali seulement dans le livre III. On y a rajouté l’entretien daté du lendemain, également assez court, qui le complète (et clot quant à lui le livre IV). Le thème de la discussion avec Girish, celui du choix entre le renoncement au monde et la vie religieuse au sein de la famille, est capital pour M. Il s’est toujours posé cette question, et encore plus au moment où son maître va disparaître, et où sa vie familiale est déchiré par le drame qu’il mentionne brièvement.

Entretien 51

Kalipuja à Syampukur le 6 novembre 1885

Cette entretien assez court, contient une scène impressionnante : à la dernière Kalipuja de la vie de Ramakrishna, l’image de Ramakrishna malade « habité » par Kali. Le docteur Sarkar fait ici sa dernière vraie apparition, et ne repaitra plus que brièvement.

Entretien 50

A Shyapukur le 29 Octobre 1885

La fin du livre II nous amène à la maladie de Ramakrishna avec le docteur Sarkar comme personnage central. Cette entretien est parallèle à l’entretien à 21 antérieur de deux jours. On n’y retrouve les arguments des disciples contre le rationalisme du docteur, et Shyam Basu, qui alors s’intéressait au « paranormal », pour une belle introduction final.

Entretien 49

Visite chez Balaram et Girish : 24 avril 1885

Cette entretien ressemble un peu à l’entretien 17 du 11 mars, qui décrit aussi une visite chez Balaram, puis chez Girish. Ils ont en commun une discussion où Girish se fait le champion de l’avatar, et la description de l’amour débordant de Ramakrishna pour Naren. On peut s’amuser de la prétention de Mohima, ou de voir Naren défendre Hazra, mais l’entretien dans son ensemble est plus anecdotique. Noter qu’on n’y mentionne pour la première fois la maladie du maître

Entretien 48

À Dakshinesvar le 1er mars 1885

Entretien 47

Une séance de lecture 27 décembre 1884

Entretien 46

Chez les Marwaris le 20 octobre 1884

Entretien 45

A Dakshineswar le 18 octobre 1884

Entretien 44

A Dakshineswar le 11 octobre 1884

Entretien 43

Visite chez Adhar Sen le 1er octobre 1884

Entretien 42

Durga Puja à Dakshineswar le 29 septembre 1884

Entretien 41

Durga Puja chez Ram le 28 septembre 1884

Entretien 40

Au Brahmo Samaj le 26 septembre 1884

Entretien 39

Au theatre le 21 sept 1884

Entretien 38

À Dakshinesvar le 3 aout 1884

Entretien 37

À Dakshinesvar le 5 avril 1884

Nous reprenons ici le cours du livre II. Parmi les entretiens ou M fait mention du bras cassés de Sri Ramakrishna, celui-ci est le premier paru et le dernier chronologiquement. Il est long et très intéressant, reflétant le changement d’état survenu à l’occasion de cette épreuve–la vision de l’homme comme la plus haute manifestation de Dieu. On n’y voit aussi le personnage de Ram, le plus ancien des disciples, toujours un peu grognon, cherchant en vain à tirer de Ramakrishna un jugement sévère sur Keshav et son église. Ce qu’il obtient finalement est un brûlant éloge de la tolérance avec la célèbre parabole du « bassin à plusieurs ghâts »

ENTRETIEN 36

Le Maître au bras cassé du 2 février au 2 mars 1884

Une nouvelle série dentretiens couvrant un mois environ, sur le thème du Maître au bras cassé. Sri Ramakrishna s'était déjà bléssé à plusieurs reprisesnen état d'extase, et l'un de ses disciples proche (Latu, Baburam, Rakhal) devait veiller sur lui. En se rendant vers les tamaris le Maître se prit les pieds dans la balustrade en fer et se cassa le bras gauche. Chaque événement étant selon l'hindouisme la résultante du karma accumulé, la blessure du Maître posait un problème : pour les gens de l'extérieur c'était une ombre pour sa renommée, pour les disciples proches une incitation à penser que le Maître payait ainsi, non ses propores fautes, mais les péchés d'autrui. À la fin de cet Entretien, Ramakrishna lui-même décrira cet épisode comme un tournant, ramenant son esprit vers l'Unité. Plus tard encore, les disciples liront dans ce mouvement vers l'intérieur un signe du départ prochain de leur Maître

Écoutez les podcasts des émissions précédentes

VOLUME 1

VOLUME 2