SAMSKRITA

Yogindra

Samedi et dimanche à 14h30

L’émission Samskrita a pour ambition de présenter une approche simple de la langue sanskrite pour mieux comprendre les mantras et divers textes qui sont utilisés couramment dans la spiritualité indienne et bien sûr au Centre Védantique Râmakrishna de Gretz. Le but est de découvrir et d’apprécier toute la saveur de cette langue qui remonte à l’origine des langues indo-européennes dont font partie la plupart des langues parlées aujourd’hui en Occident et aussi certaines langues d’Asie. On y trouve bien sûr le français et les langues qui l’ont précédé comme le latin et le grec.

Cette année, je vous propose une découverte de la langue sanskrite par l’étude de la Bhagavad Gītā. C’est à travers la découverte de la construction des versets et de leur sens que nous allons progresser ensemble dans la compréhension du sanskrit. La Bhagavad Gītā est l’un des textes fondamentaux du vedānta, sans doute le plus célèbre ; il est d’une richesse de sens extraordinaire. C’est un texte ancien qui a sans doute environ 3000 ans et il a été étudié avec profit à travers les siècles par les sages et les chercheurs spirituels.

Nous allons étudier les versets choisis par Swami Veetamohananda sous le titre : "L’évolution personnelle selon la Bhagavad Gītā".

PODCAST

Abandonner Les Désirs & l’Ego (Dimanche 22 Novembre 2020)

Pour être en paix, śānti, apprenons à devenir niḥspṛha sans convoitise, nirmama sans attachements aux possessions, nirahaṁkāra sans attachement à l’ego.

Comme un océan étale et tranquille (Samedi 21 Novembre 2020)

De même que l’océan, samudra, reste immobile et calme, le sage laisse les désirs, kāma, entrer en lui sans en être perturbé. Il reste dans la paix, śānti.

Le Sage Voit la Lumière du Suprême (Dimanche 15 Novembre 2020)

Alors que l’ignorant est dans plongé dans niśā, la nuit, le saṁyamin, celui qui s’est maîtrisé lui-même, demeure à jamais dans la lumière du Suprême.

Soyons Comme Arjuna aux Bras Puissants (Samedi 14 Novembre 2020)

Ayons la détermination de ne pas nous laisser aller au gré des objets des sens, indriyārtha, et gardons courageusement tous les sens fixés sur prajñā, la sagesse qui est notre but.

Ne soyons pas comme un navire balloté sur l’eau (Dimanche 8 Novembre 2020)

Si nous laissons indriya, les sens nous gouverner, nous sommes comme un navire emporté n’importe où par vāyu, le vent

Par la méditation accédons à la paix et au bonheur (Samedi 7 Novembre 2020)

Śrī Kṛṣṇa explique que c’est par bhāvanā, la méditation qu’on accède à śānti, la paix et à sukha, le bonheur. Mais pour cela il faut que les sens soient yukta, stabilisés par le yoga de la connaissance.

La buddhi devient ferme (Dimanche 18 Octobre 2020)

Dans l’état de paix, les souffrances (duḥkhāni) disparaissent et l’intelligence (buddhi) devient ferme.

 

Un Mental Discipliné donne la Sérénité (Samedi 17 Octobre 2020)

Étant libéré (yukta) de l’attachement (rāga) et de la répulsion (dveṣa) le sage peut se mouvoir dans le monde sans en être affecté. 

Si nous cédons aux désirs, c’est la mort (Dimanche 11 Octobre 2020)

Comment s’assied-il ce sage à l’intelligence stable, a demandé Arjuna ? Eh bien voilà la réponse de Kṛṣṇa : il maîtrise ses sens en s’asseyant avec le mental en permanence concentré sur le Seigneur qui est son but suprême.

 

L’attachement engendre tous les problèmes (samedi 10 octobre)

Les versets 62 et 63 du chapitre 2 de la Bhagavad Gītā décrivent l’enchaînement inexorable qui résulte de l’attachement aux objets des sens. La buddhi, l’intelligence pure est détruite.

 

S’asseoir concentré dans le Suprême (Dimanche 4 Octobre 2020)

Comment s’assied-il ce sage à l’intelligence stable, a demandé Arjuna ? Eh bien voilà la réponse de Kṛṣṇa : il maîtrise ses sens en s’asseyant avec le mental en permanence concentré sur le Seigneur qui est son but suprême.

 

Les Sens sont Tyranniques pour le Mental (Samedi 3 Octobre 2020)

Kṛṣṇa explique à kaunteya, Arjuna, le fils de Kuntī, que même le sage dont le mental est éclairé, vipaścitaḥ, subit les attaques des sens car ils sont tyranniques, pramāthīni.

 

Celui qui a vu le Suprême (27 septembre 2020)

Même dans cette incarnation, l’attrait pour les objets des sens disparaît, ils ne peuvent plus perturber celui (asya) qui a vu (dṛṣṭvā) le Suprême (param) : asya paraṁ dṛṣṭvā.

 

Le retrait des sens selon la Bhagavad Gītā (26 septembre 2020)

Śrī Kṛṣṇa poursuit la définition de l’homme idéal comme celui qui a la capacité de retirer tous ses sens des objets des sens comme la tortue rentre ses membres complètement en elle. Et en sanskrit, nous en profitons pour découvrir un nouveau sandhi, une règle de liaison.

 

Se libérer de la peur (19 septembre 2020)

-

L’émission Samskrita d’aujourd’hui porte sur le verset 56 de la Bhagavad Gītā qui nous invite à nous libérer de l’attachement, de la peur et de la colère. Tout en apprenant comment devenir un sage nous découvrons de nouvelles notions de sanskrit.
 

Les paires d'opposés (20 septembre 2020)

L'Homme idéal (12 septembre 2020)

-

Dans l’émission Samskrita c’est la Bhagavad Gītā qui est à l’honneur pour nous guider sur les chemins inséparables du sanskrit et de la philosophie védantique. Ce samedi nous débutons le thème de l’Homme idéal

La satisfaction est dans le Soi (dimanche 13 septembre 2020)

Dans l’émission Samskrita c’est la Bhagavad Gītā qui est à l’honneur pour nous guider sur les chemins inséparables du sanskrit et de la philosophie védantique. Le thème de ce dimanche est : « La satisfaction est dans le Soi ».

PODCAST 2019 / 2020