Conférences sur les écritures et textes classique de l'Inde

Le yoga de la connaissance et sa méthodologie par Swami Yogananda Saraswati (1ère partie)

Enregistrée en mai 2018 au CVR

Le yoga de la connaissance et sa méthodologie par Swami Yogananda Saraswati (2ème partie)

Les commentaires de Sri Shankara sur les Upanishads, les Brahmasûtras et la Bhagavad-Gîtâ sont les plus anciens et les plus profonds dont nous disposions. Nul n'a jamais dépassé Shankara dans le domaine métaphysique. Il a dit tout ce qu'il y avait à dire. Rien n'a été omis par lui. Tout ce que l'on peut concevoir a déjà été conçu et analysé par lui plus parfaitement que quiconque. Il est impossible d'ajouter quoi que ce soit à ce qu'il a dit en matière de connaissance. Pourvu d'une dialectique incomparable et d'un intellect pénétrant, Shankara est le maître incontesté de la plus haute connaissance. Il a parfaitement montré le rôle unique de la connaissance dans l'atteinte de la libération. La méthodologie et les vingt moyens de la connaissance seront développés par Sri Swami Yogananda Sarasvati au cours de cette conférence.

Swami YOGANANDA Sarasvati fut initié dans le saint ordre du Paramahamsa Sannyâsa en 1971 par son maître Sri Swami SATCHIDANANDA à Kandy au Sri Lanka. Appartenant à la lignée "Sarasvati" des ascètes Paramahamsas, Swamiji est relié au monastère de Shringeri fondé au IXe s. par Sri ADI SHANKARACHARYA (788-820). Bien versé en sanskrit et dans les textes majeurs du Vedânta, il a traduit et commenté de nombreuses oeuvres de Shankara qu'il expose notamment au CVR depuis 1995 à l'invitation de Swami VEETAMOHANANDA. Reconnu pour la grande qualité de ses enseignements et la profondeur de son expérience, il est également très apprécié pour ses chants dévotionnels et sa remarquable prononciation du sanskrit, langue dans laquelle il compose des hymnes versifiés. L'un de ses grands mérites est d'avoir toujours su garder au Vedânta son originalité et son authenticité.

Un extrait de la Gita (2ème partie) par B L Kapoor

Enregistrée au CVR le 4 février 2018

Directeur retraité, de l’Institut national de criminologie et de criminalistique, du gouvernement de l'Inde. Il viendra nous parler d'un extrait de la GITA. En voici un bref résumé: "Shri Krishna enseigne Arjuna à l'endroit où les armées des Pandavas et des Kauravas sont prêtes à se battre. Arjuna a dit qu'il est incapable de se battre. Il est désespéré à l’idée de tuer ses propres parents. Shri Krishna lui répond que lorsque les armées des deux camps sont prêtes à se battre, pourquoi montre-t-il son attachement avec elles ? Il lui explique ensuite qu'avec la mort du corps, l'atman (l'âme) ne périt pas. L'âme est différente du corps. En tant qu'âme, nous étions présents avant la naissance et serons présents même après la mort."

Un extrait de la Bhagavad Gita par B.L Kapoor

Enregistrée au CVR le 10 décembre 2017

Directeur retraité, de l’Institut national de criminologie et de criminalistique, du gouvernement de l'Inde. Il viendra nous parler d'un extrait de la GITA. En voici un bref résumé: "Shri Krishna enseigne Arjuna à l'endroit où les armées des Pandavas et des Kauravas sont prêtes à se battre. Arjuna a dit qu'il est incapable de se battre. Il est désespéré à l’idée de tuer ses propres parents. Shri Krishna lui répond que lorsque les armées des deux camps sont prêtes à se battre, pourquoi montre-t-il son attachement avec elles ? Il lui explique ensuite qu'avec la mort du corps, l'atman (l'âme) ne périt pas. L'âme est différente du corps. En tant qu'âme, nous étions présents avant la naissance et serons présents même après la mort."

L'immortalité du Soi selon le Gita-Bhashya de Sri Shankara  par  Swami Yogananda Sarasvati

Selon Sri Shankaracharya (788-820) qui est le plus ancien et le plus brillant commentateur des grands textes védantiques, la Bhagavad-Gita est la quintessence de tous les Vedas. Sa portée est donc difficile à bien saisir. Pour Shankara, l'objectif principal de la Bhagavad-Gita est la libération caractérisée par l'arrêt de la transmigration et de sa cause qu'est l'ignorance. C'est dans ce sens que les premières paroles de Sri Bhagavan adressées à Arjuna traitent de l'immortalité du Soi. Ces paroles décisives contenues dans les versets 11 à 25 du deuxième chapitre formeront donc le thème central de notre étude à la lumière du célèbre commentaire de Sri Shankara. Le double enseignement de la Bhagavad-Gita sur le Yoga de l'action et le Yoga de la connaissance vise à la libération spirituelle et porte sur Brahman ou l'Absolu, étant entendu que le Yoga de l'action purifie le mental et contribue ainsi à l'atteinte de la connaissance. La Bhagavad-Gita développe donc un sujet spécifique, dans un but spécifique, pour une catégorie de personnes spécifiques et avec une relation spécifique entre le sujet traité et son but. Son sujet est le Soi ou l'Absolu, son objectif est la libération et ceux à qui elle s'adresse sont les aspirants à la libération. Sa relation avec le sujet qui est l'Absolu consiste dans le fait qu'elle l'expose clairement et sa relation avec le but qu'est la libération vient du fait qu'elle en est le moyen direct. Par la connaissance de sa signification, l'être humain atteint le plein accomplissement, d'où l'importance de bien comprendre cet enseignement sublime.

 

Né en France en 1948, Swami YOGANANDA SARASVATI fut initié dans le saint ordre du Paramahamsa Sannyâsa en 1971 par son maître Sri Swami SATCHIDANANDA (1914-2002) à Kandy au Sri Lanka. Appartenant à la lignée "Sarasvati" des ascètes Paramahamsas, Swamiji est relié au monastère de Shringeri fondé au IXe s. par Sri ADI SHANKARACHARYA (788-820). Il a consacré toute sa vie au Sanâtana Dharma, la religion védique éternelle dont l'apothéose est le Vedânta représenté par les Upanishads, les Brahmasûtras et la Bhagavad Gîtâ. Bien versé en sanskrit et dans les textes majeurs du Vedânta, il a traduit et commenté de nombreuses oeuvres de Shankara qu'il expose notamment au Centre Védantique depuis 1995 à l'invitation de Swami VEETAMOHANANDA. Reconnu pour la grande qualité de ses enseignements et la profondeur de son expérience, il est également très apprécié pour ses chants dévotionnels et sa remarquable prononciation du sanskrit, langue dans laquelle il compose même des hymnes versifiés. L'un de ses grands mérites est d'avoir toujours su garder au Vedânta son originalité et son authenticité conformes à la tradition.

Introduction au Puranas par Swami Veetamohananda

Enregistrée au Forum 104 - Paris le 12 janvier 2017

Introduction au Ramayana par Swami Veetamohananda

Enregistrée à Bihorel en octobre 2016

Asthvakra Gita par Yves BAUDRON

Enregistrées au CVR entre sept 2014 et juin 2016

L'Ashtavakra est un chant qui contient un enseignement philosophique appartenant avec l’Avadhuta Gita aux principaux textes de la philosophie non-dualiste advaita vedanta. Comme tous les textes hindous, ils ont eu une longue existence de tradition orale avant d’être écrit.

 

Yves Baudron, né en 1939 à Orléans dans une famille protestante, sa grand-mère paternelle, fille de pasteur calviniste, fut son premier instructeur spirituel. À 18 ans, il  fréquente déjà régulièrement le Centre Védantique Râmakrichna fondé par le swami Siddheshwarananda et commence l’étude du sanskrit et des textes sacrés millénaires de l’Inde. Sa carrière professionnelle s’est déroulée en tant qu’enseignant à l’Ecole Nationale Supérieure d’Horticulture puis à l’École Supérieure du Paysage de Versailles. Aujourd’hui en retraite, il est responsable de plusieurs ruchers,  apiculteur référent de l'UNAF (Union Nationale de l'Apiculture Française), administrateur du GDSA 91 (groupement de défense sanitaire apicole), etc, etc… Il a été nominé il y a quelques mois par le ministre de l’agriculture dans l’Ordre du Mérite Agricole. Il est membre permanent de la Mission Râmakrichna, participant actif de plusieurs groupes de dialogue interreligieux, et enseignez le sanskrit et la philosophie indienne en France depuis bientôt 20 ans.

Commentaires de textes par Swami Veetamohananda

Nirvana Shatakam

Le Viveka Chudamani


Les Upanishad

La Bhagavad Gita


Les yoga-sutra de Patanjali


Le chapitre III de la Bhagavad Gita par Swami DAYATMANANDA

Enregistrée au CVR en juin 2012

Avec le ton chaleureux et l’humour bienveillant qui lui est propre, Swami Dayatmananda explique ce que sont le travail et l’action justes selon la Bhagavad Gita et comment nous pouvons adapter cet enseignement millénaire à notre époque. Moine de l’ordre de Ramakrishna depuis 1964 responsable du Centre Védantique de Londres depuis 1993 après avoir servi dans divers Centres en Inde.

1ère partie

2ème partie

3ème partie


L'Évangile de Sri Ramakrishna - 1ère rencontre avec M par Swami RITAJANANDA

Enregistrée au CVR en 1975

Swami Ritajananda naquit le 9 décembre 1906 à Mylapore, Madras. Il venait d'une famille de brahmanes orthodoxes du sud de l'Inde. En 1931, à l'age de 25 ans, il arriva au Belur Math pour rejoindre l'ordre de Sri Ramakrishna. Il obtint l'initiation du Président de l'époque, Swami Shivananda, un disciple direct de Sri Ramakrishna. En 1954, Swami Nikhilananda réclama la présence du Swami à New York, comme ministre adjoint au culte au centre Ramakrishna-Vivekananda. En 1959, Swami fut transféré à la société Védantique de la Californie du Sud, à Hollywood, à titre temporaire, comme deuxième ministre adjoint au culte. En 1961, il fut nommé Président du Centre védantique Ramakrishna à Gretz qu'il dirigea jusqu'à sa mort le 22 janvier 1994.