Chaque mardi à 9h, rediffusion à 13h, 17h, 20h et 23h

Avec Olivier

Toute chose a une leçon à nous donner, pour peu que nous pensions avoir toujours à apprendre, car tout enseigne, tout est signe.

Leçons du soleil et de la mort

Dans les célèbres Maximes de François de la Rochefoucauld, on lit ceci :

 

« Le soleil ni la mort ne se peuvent regarder fixement ». (Maxime 26)

 

Sentence habile que l’on peut entendre en plusieurs sens :

- Nous ne sommes pas capables de regarder le soleil fixement.

- (Bien que nous soyons capables de regarder le soleil fixement) nous ne devons pas regarder le soleil fixement.

- Nous ne sommes pas capables de regarder la mort fixement.

- (Bien que nous soyons capables de regarder la mort fixement) nous ne devons pas regarder la mort fixement.

- Le soleil n’est pas capable de se regarder lui-même fixement.

- (Bien que le soleil soit capable de se regarder lui-même fixement) le soleil ne doit pas se regarder lui-même fixement.

-La mort n’est pas capable de se regarder elle-même fixement.

- (Bien que la mort soit capable de se regarder elle-même fixement) la mort ne doit pas se regarder elle-même fixement.

- Le soleil n’est pas capable de regarder la mort fixement.

- (Bien que le soleil soit capable de regarder la mort fixement) le soleil ne doit pas regarder la mort fixement.

- La mort n’est pas capable de regarder le soleil fixement.

- (Bien que la mort soit capable de regarder le soleil fixement) la mort ne doit pas regarder le soleil fixement.

- Nous ne sommes pas capables de regarder le soleil et la mort en même temps.

- (Bien que nous soyons capables de regarder le soleil et la mort en même temps) nous ne devons pas regarder le soleil et la mort en même temps.

Cette déjà longue et double série de sens peut encore être dédoublée si, comme cela arrive souvent, on remplace « regarder fixement » par « regarder en face ».

 

Autant dire que cette habile sentence a beaucoup de leçons à nous apprendre, sur le soleil et la lumière, sur la mort et les ténèbres, sur la vie, la vision et sur notre regard.

PODCAST

Le dernier podcast mis en ligne se trouve en bas de la playlist

Leçons des petites choses, et aussi des fourmis, des mouches et des vermisseaux

Les petites choses, à cause de leur taille, pourraient paraître négligeables.

Mais une parabole de l’Évangile, commentée par exemple par saint François de Sales, nous incite au contraire à en prendre soin : le serviteur fidèle est celui qui a su être fidèle en peu de choses.

Pareillement, nous pourrions avoir un regard dédaigneux sur les fourmis, les mouches et les vermisseaux, mais plusieurs auteurs spirituels associent ces petits, ces inférieurs, aux états les plus élevés, tel l’état angélique par exemple.

Il semble donc qu’il y ait des leçons à apprendre des petites choses, mais aussi des fourmis, des mouches et des vermisseaux.

 

Textes cités :

Évangile selon saint Matthieu 25, 21 et 23

François de Sales Introduction à la vie dévote III, 35 ; IV, 8

Angelus Silesius Le pèlerin chérubinique I, 59, 96, 127, 142, 143 ; II, 214 ; V, 51, 61, 72, 170, 174, 334 ;

Swami Vivekananda Entretiens et causeries, Albin Michel, coll. Spiritualités vivantes : Entretiens de Thousand Islands Park

Swami Vivekananda Jnana Yoga, Albin Michel, coll. Spiritualités vivantes : Mâyâ et l’évolution de la notion de Dieu ; La liberté de l’âme ; L’Atman ; Védantisme pratique 1ère partie et 4ème partie ; Idéal d’une religion universelle ; Yoga de la connaissance

Swami Vivekananda Yogas pratiques, Albin Michel, coll. Spiritualités vivantes : Karma et caractère 

PODCAST

Le dernier podcast mis en ligne se trouve en bas de la playlist

Podcasts des émissions précédentes 

Du service


L'effet papillon

Du silence

Des écrans


De la mort

Du jeu

Du désherbage


Du mal

Des oiseaux migrateurs

Des corvées


L'araignée et l'ortie

La fleur

L'abeille


Le sel

La cuisine

Les arbres