Chaque jeudi à 9h30, rediffusion à 12h30, 18h et 22h30

L’émission Samskrita a pour ambition de présenter une approche simple de la langue sanskrite pour mieux comprendre les mantras et divers textes qui sont utilisés couramment dans la spiritualité indienne et bien sûr au Centre Védantique Râmakrishna de Gretz. Le but est de découvrir et d’apprécier toute la saveur de cette langue qui remonte à l’origine des langues indo-européennes dont font partie la plupart des langues parlées aujourd’hui en Occident et aussi certaines langues d’Asie. On y trouve bien sûr le français et les langues qui l’ont précédé comme le latin et le grec.

Cette année, je vous propose une découverte de la langue sanskrite par l’étude de la Bhagavad Gītā. C’est à travers la découverte de la construction des versets et de leur sens que nous allons progresser ensemble dans la compréhension du sanskrit. La Bhagavad Gītā est l’un des textes fondamentaux du vedānta, sans doute le plus célèbre ; il est d’une richesse de sens extraordinaire. C’est un texte ancien qui a sans doute environ 3000 ans et il a été étudié avec profit à travers les siècles par les sages et les chercheurs spirituels.

Nous allons étudier les versets choisis par Swami Veetamohananda sous le titre : "L’évolution personnelle selon la Bhagavad Gītā".

PODCAST

 Yama se fait tentateur    (jeudi 4 avril 2024)

 

Il continue à argumenter pour éviter d’avoir à enseigner Naciketas, en lui offrant un royaume, la richesse et la réalisation de tous ses désirs.

 

 

 Yama teste son disciple   (jeudi 28 mars 2024)

 

Au lieu d’accéder à sa demande, Yama propose à Naciketas qu’il choisisse plutôt la richesse, putra-pautrās, des fils et des petits fils, un grand royaume, hastin, des éléphants, de l’or, et encore aśva, des chevaux ; et même de vivre autant de temps qu’il le voudra. Il essaie de le détourner en l’attirant vers des plaisirs terrestres.   

 

 

Naciketas insiste    (jeudi 22 mars 2024)

 

Devant le refus de Yama de lui accorder sa 3ème faveur, Naciketas rappelle à Yama qui lui-même a dit que le sujet est complexe et que même les dieux ne savent pas y répondre. Alors il insiste : personne d’autre que Mṛtyu, le Roi de la mort ne peut y répondre. 

 

Yama refuse d’exaucer le 3ème vœu de Naciketas   (jeudi 14 mars 2024)

 

Yama va tester son disciple. Il argumente du fait que le sujet demandé par Naciketas est difficile pour lui ordonner de choisir une autre faveur. 

 

Naciketas énonce son troisième vœu   (jeudi 7 mars 2024)

 

C’est dans ce 20ème verset de la Kaṭha upaniṣad que l’on rentre dans le vif du sujet, la véritable quête de Naciketas. Il demande à savoir qui a raison entre ceux qui disent de quelqu’un qui est mort : asti, « Il est », et ceux qui disent : nāsti, « Il n’est pas ».

 

Naciketas va pouvoir choisir la troisième faveur   (jeudi 29 février 2024)

 

Yama conclut cette deuxième faveur qu’il offre à Naciketas en lui rappelant que dorénavant tous les hommes réaliseront le feu de Naciketas, ce feu qui mène au ciel ceux qui comprennent le sens des rites. Il ne lui reste plus qu’à émettre son troisième vœu. 

 

Le feu de Naciketas mène au ciel  (jeudi 8 février 2024)

 

Mais pour cela il faut comprendre ce que l’on fait et respecter scrupuleusement les instructions reçues du maître. Alors on transcende la souffrance et la mort pour s’établir au svargaloka, le monde du ciel. 

 

Réaliser le feu de Naciketas donne la paix  (jeudi 1 février 2024)

 

Pour connaître la paix, il convient de réaliser trois fois le feu de Naciketas, s’unir aux trois enseignements : du père, de la mère et du guru, et enfin accomplir les trois devoirs du maître de maison : sacrifices, chant des Veda et dons.

 

La nouvelle faveur de Yama pour Naciketas   (jeudi 25 janvier 2024)

 

Le maître étant satisfait de son disciple lui offre un vara, une faveur supplémentaire : agni, le feu rituel qui mène au svarga, le ciel, portera son nom. Le chemin s’ouvre pour le disciple qui s’efforce avec foi. 

 

Naciketas apprend comment faire le feu   (jeudi 18 janvier 2024)

 

Yama comble le 2ème vœu de Naciketas en lui expliquant tous les détails pour construire le foyer qui recevra le feu rituel, moment essentiel pour les rituels védiques. Et Naciketas répète à son maître la leçon pour être sûr d’avoir bien compris.

 

Yama va accéder à la demande de Naciketas  (jeudi 11 janvier 2024)

 

Après son vœu de connaître le feu qui mène au ciel, Yama répond à Naciketas qu’il va le lui expliquer. C’est le début de l’enseignement du maître à son disciple qui va découvrir que ce feu est caché dans la grotte du cœur.

 

Naciketas exprime son deuxième vœu  (jeudi 21 decembre 2023)

 

Naciketas souhaite apprendre de Yama la façon de réaliser agni, le feu rituel qui mène au ciel parce que c’est le désir de la plupart des gens et même si ce svargaloka n’est pas encore le brahmaloka où se trouve l’immortalité véritable.

 

Une description du monde céleste  (jeudi 14 decembre 2023)

 

Avant d’exprimer son deuxième vœu, Naciketas explique que dans le monde des dieux, on ne craint ni de vieillir, ni de souffrir, ni de vieillir. On n’a jamais à éprouver la faim ou la soif, car Yama, le dieu de la mort n’y est pas. .

 

Naciketas pense à son père  (jeudi 7 decembre 2023)

 

À peine le vœu de Naciketas énoncé, Yama lui annonce qu’il est exaucé. Son père le reconnaîtra, il ne sera plus en colère, il aura retrouvé sa tranquillité, quand Naciketas reviendra du séjour de la Mort.

 

 Le 1er vœu de Naciketas (jeudi 30 novembre 2023)

 

Le premier vœu que fait Naciketas est pour son père qu’il a quitté en proie à la colère alors qu’il se rend chez Yama. Il demande que son père ait l’esprit tranquille, sa colère ayant disparu. C’est un signe de piété filiale envers son père, et de foi, envers son maître.

 

Yama se rachète  (jeudi 23 novembre 2023)

 

Comme Yama a fait attendre Naciketas pendant trois nuits, il lui rend hommage et lui offre de réaliser trois vœux en espérant que tout s’arrange pour lui-même.  

 

On risque de tout perdre  (jeudi 16 novembre 2023)

 

Si un homme a failli à son devoir d’hospitalité envers un visiteur inattendu, il perdra tout ce que ses efforts passé pouvaient lui laisser espérer de connu ou d’inconnu. Il perdra le bénéfice de ses sacrifices et de ses mérites passés. Il faudrait vraiment être stupide pour commettre une telle faute.  

 

L’offrande de l’eau apaise le feu  (jeudi 10 novembre 2023)

 

Naciketas attend 3 jours sans manger, ni boire, devant la maison de Yama, ce qui est une insulte envers un brâhmane qui peut déchaîner le feu. Alors ses proches conseillent à Yama d’apporter de l’eau pour apaiser son hôte.

 

 

Comme le blé, le mortel renaît  (jeudi 19 octobre 2023)

 

Naciketas propose à son père de suivre l’exemple de pūrve les anciens et aussi de apare, les sages d’aujourd’hui en respectant sa parole. De toute façon notre existence sur terre a une fin. Comme sasya, le grain de blé, donne naissance à une nouvelle plante, de la même manière, martya, le mortel, renaît.

 

 

Que va faire Yama de Naciketas ?  (jeudi 12 octobre 2023)

 

Dans ce 5ème verset de la Kaṭha upaniṣad, Naciketas analyse la situation alors que son père l’a envoyé à la Mort. Sans hésitation, il est déterminé à s’y rendre mais il s’interroge sur l’utilité que sa modeste personne pourrait avoir pour Yama.

 

 

Le don de soi de Naciketas  (jeudi 5 octobre 2023)

 

Alors que son père ne respecte pas les lois du sacrifice, Naciketas propose à son père qu’il offre son fils lui-même. Vājaśravasa réagit avec colère et envoie son fils à la Mort.

 

 

 L’erreur de Vājaśravasa  (jeudi 28 septembre 2023)

Naciketas observe le sacrifice offert par son père et il constate qu’il ne donne que des vaches vieilles et malades. Grâce à sa foi il sait que ce n’est pas le chemin qui mène au bonheur.

 

 La foi entra en Naciketas   (jeudi 21 septembre 2023)

Alors que son père offre ses richesses en sacrifice et que la cérémonie se termine, le jeune Naciketas observe tout et il est animé par śraddhā, la foi. C’est le 2ème verset de la Kaṭha upaniṣad. 

Naciketas ne comprenait pas  (jeudi 14 septembre 2023)

Le premier verset de la Kaṭha upaniṣad campe le décor avec le sacrifice de tous ses biens offerts par Vājaśravasa, le père de Naciketas dont le nom signifie : celui qui ne comprenait pas.

Que l’étude soit lumineuse pour nous ! (jeudi 7 septembre 2023)

C’est ce que dit le mantra qui est placé au début de la Kaṭha upaniṣad. Cette upaniṣad qui va nous occuper toute la saison 2023-2023, fait partie du Yajurveda, le veda des formules rituelles et sacrées. Et comme toutes les upaniṣad elle vise à détruire en nous l’esclavage de l’ignorance. 

Le son Oṁ est brahman en une seule syllabe (jeudi 22 juin 2023)

Celui qui prayāti, se met en marche en abandonnant deha, le corps, se souvient facilement du Seigneur. Et en se souvenant de Lui, il parvient à paramā gati, le but suprême ».

Enfermer le mental dans le cœur (jeudi 15 juin 2023)

Pour atteindre le but suprême, le Puruṣa, le yogin doit maîtriser toutes les portes du corps pour garder les sens à l’intérieur. Il doit enfermer le mental dans le cœur, et placer son propre souffle dans la tête. Alors il pratique le yoga de la concentration.

Kṛṣṇa explique le but du chemin spirituel (jeudi 8 juin 2023)

Ce but c’est le Puruṣa qui est l’akṣara, l’impérissable selon les connaisseurs des veda. C’est la demeure dans laquelle entrent les ascètes libérés des passions, ceux qui pratiquent le brahmacarya, l’étude des veda.

Le yogin atteint le suprême puruṣa  (jeudi 1er juin 2023)

Grâce à la pratique du bhakti yoga et à la concentration sur l’absolu, par la force du yoga, le yogin qui s’en remet totalement au Seigneur en rassemblant le prāṇa entre les sourcils, au moment de la mort, atteint sans aucun doute paraṁ puruṣaṁ divyam, le Puruṣa suprême et resplendissant.

Se souvenir de l’Ordonnateur de l’univers  (jeudi 25 mai 2023)

Kṛṣṇa décrit dans ce verset les qualités infinies de la Personne divine, le Puruṣa. Il est éternel, il connaît tout, il maîtrise l’univers entier, il est immense, il est minuscule. il est inconcevable, mais il brille comme āditya, le soleil, et il transcende tamas, l’ignorance.

Le yogi atteint le Puruṣa suprême  (jeudi 18 mai 2023)

Celui qui a exercé son mental tout au long de sa vie par abhyāsa, le yoga de la pratique constante, qui ne s’est jamais laissé distraire ailleurs que dans la pensée de la Personne divine, atteint le Puruṣa suprême et resplendissant.

Tu iras au Seigneur lui-même sans aucun doute (jeudi 11 mai 2023)

Kṛṣṇa nous invite à nous souvenir en permanence du Seigneur et à fixer sur Lui et Lui seul, toutes nos pensées, toute notre intelligence, tout en agissant avec détermination. Si nous nous laissons guider ainsi, il n’y a aucun doute sur le résultat.

Lors de la mort on atteint l’objet de ses pensées (jeudi 20 avril 2023)
La pensée quelle qu’elle soit, au moment de la mort, conditionne ce qui va se passer ensuite. L’objet auquel on pense à ce moment-là peut être un objet matériel, une pensée, une divinité. Cette pensée est créatrice pour la suite.